Que veut dire apprendre en autonomie ?

Ça veut dire qu'on apprend 2 choses :

  1. On apprend la langue française pour pouvoir à la fin de la première année suivre un cours de discipline en français.

  2. On apprend à apprendre pour pouvoir continuer, après les classes préparatoires, à apprendre le français en fonction de ses besoins personnels.

Ça ne veut pas dire apprendre seul, mais cela signifie être conscient et actif dans son apprentissage.

La première étape vers l'autonomie est d'accepter la responsabilité que j'ai en tant qu'étudiant dans mon propre apprentissage. Ce n'est plus seulement le professeur qui décide toujours de ce que je dois apprendre, avec quoi et quand, mais je dois accepter l'idée de partager cette responsabilité avec l'enseignant. Pour cela, je dois, avec l'aide de mes professeurs :

  • participer à la planification du travail ;

  • réfléchir à la façon dont j'apprends ;

  • m'engager à travailler seul sur un objectif précis ;

  • essayer de m'évaluer car je suis le seul à savoir si je maîtrise bien ou non un point précis.

C'est comprendre que l'on a beaucoup d'occasions dans la vie quotidienne d'apprendre et que l'on ne s'en rend pas compte. On n'apprend pas seulement dans une classe avec un professeur qui explique une notion et un étudiant qui note. Il y a des moyens d'apprendre sans professeur (la TV, les journaux, les films...) et, même avec un professeur, il y a d'autres façons d'apprendre que d'attendre qu'il nous parle et qu'il nous donne des exercices à faire. En utilisant divers lieux, en variant les façons de travailler, on trouve plus de moyens d'apprendre.

Enfin c'est créer des occasions d'utiliser, de tester la langue : sur le campus de GSÜ, il y a un certain nombre de personnes francophones (professeurs, étudiants Erasmus). Sur Istanbul, on peut facilement trouver d'autres lieux où le français est parlé (Institut Français d'Istanbul, Sultanahmet...).

 

Pourquoi apprendre en autonomie ?

Le monde bouge, il est fini le temps où on effectuait la même activité professionnelle toute sa vie, dans un même lieu.

Les métiers évoluent plus vite qu'une vie professionnelle, il faut tout le temps se remettre en question, apprendre des nouvelles technologies.

Le monde se promène, on est très souvent en contact avec d'autres cultures, d'autres langues. On peut être amené à voyager, à travailler dans un autre pays.

Le monde de l'information évolue, on peut facilement être en contact avec une langue étrangère, une culture différente de la nôtre.

Conséquence : Les apprentissages ne sont plus réservés à la période de la scolarité ou de la formation universitaire, mais on apprend tout au long de sa vie, un métier, des langues, des techniques, des nouveaux outils. Par soi-même, en autonomie, il faudra donc se remettre en question, apprendre de nouveaux savoirs, de nouveaux savoir-faire. Ainsi il devient impératif de savoir apprendre, c'est aussi important que d'apprendre son futur métier, ou une langue étrangère.

Mais savoir apprendre, c'est-à-dire être autonome dans ses apprentissages, n'est pas inné. Cela aussi s'apprend.

 

Pourquoi à l'Université Galatasaray ?

  • Parce que la Turquie fait partie des pays signataires du Conseil de l'Europe qui compte aujourd'hui 46 membres et qu'il serait dommage de ne pas faire profiter les étudiants de GSÜ des apports du Conseil de l'Europe ;

  • Parce que GSÜ fait partie du consortium universitaire permettant d'envoyer et de recevoir des étudiants Erasmus, les étudiants de Galatasaray seront donc amenés à intégrer des systèmes éducatifs en Europe intégrant cette notion d'autonomie ;

  • Parce que les étudiants de GSU sont susceptibles de travailler dans d'autres pays, à de hauts postes, d'être en contact avec de nombreuses personnes étrangères, et donc auront à s'adapter à des milieux, des cultures, des langues variés.

Donc l'Université Galatasaray propose à ses étudiants en classes préparatoires non seulement d'apprendre le français, mais aussi d'apprendre à apprendre pour pouvoir continuer seuls tout au long de leur vie leur apprentissage du français, mais pourquoi pas aussi pour utiliser ces nouvelles compétences d'apprentissage pour apprendre d'autres langues étrangères, pour mieux s'adapter aux nouvelles situations qu'ils rencontreront, pour mieux s'intégrer au monde qui ne cesse de bouger.

 

Origine de l'autonomie

Ce n'est absolument pas une notion nouvelle, mais telle qu'on l'entend ici pour l'apprentissage des langues, cette notion a été développée et concrétisée par le Conseil de l'Europe depuis le début des années 80.

Cet organisme (différent de l'Union Européenne) mène ses activités en faveur de la diversité linguistique et de l'apprentissage des langues pour renforcer et approfondir la compréhension mutuelle entre les citoyens et pour maintenir la cohésion sociale. Donc si je peux communiquer avec des personnes de différents pays, je vais mieux comprendre leur(s) culture(s), leurs modes de pensée, leurs habitudes, je vais donc pouvoir m'insérer plus facilement dans la vie citoyenne de ces pays. Plus je connais de langues (même partiellement), plus je développe une aptitude à mieux comprendre les cultures, les gens.

Ainsi le Conseil de l'Europe propose à tous ses Etats-membres d'intensifier l'apprentissage des langues pour favoriser une plus grande mobilité, une communication internationale plus efficace qui respecte les identités, la diversité culturelle et toutes les langues.

Il met à disposition des outils permettant à beaucoup de pays d'avoir une base commune pour l'apprentissage des langues, quelle que soit la langue, que ce soit au niveau :

  • des objectifs (ce que je dois être capable de faire en langue étrangère) ; 

  • des contenus (ce que je vais apprendre) ; 

  • des méthodes (comment je vais apprendre) ; 

  • de l'évaluation (ce que je suis capable de faire avec la langue).

Ainsi il devient possible de comparer des niveaux entre langues, quel que soit le pays dans lequel j'ai appris cette langue.

Ces outils seront utilisés à GSÜ pour permettre aux étudiants de s'insérer plus facilement dans d'autres établissements d'enseignement des langues, pour s'adapter dans d'autres pays.